Lutter contre l’excès de cholestérol

Sommaire

 

Le cholestérol est une graisse naturelle qui est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Pourtant, un excès de mauvais cholestérol (LDL) peut favoriser les troubles cardiovasculaires. Il est donc, dans certains cas, utile de savoir comment lutter contre l’excès de cholestérol.

1. Modifiez votre régime alimentaire

Il est possible de prévenir l’apparition d’un taux trop élevé de cholestérol dans le sang (supérieur à 2 g par litre) en adoptant un régime alimentaire adapté.

Il s’agit de diminuer les graisses :

  • produits laitiers gras (crème fraîche, mascarpone, etc.) et œufs ;
  • viandes rouges et charcuterie ;
  • fritures et les huiles de cuisson en général ;
  • beurre (préférez la margarine).

En parallèle, il faut privilégier :

  • l’huile d’olive, de tournesol et de colza ;
  • le poisson (en particulier les poissons gras : saumon, truite, etc.) ;
  • les fruits et les légumes ;
  • les légumes secs ;
  • l’eau ou la tisane non sucrée.

En cas de petit creux, exit les barres céréales ou les pâtisseries, tournez-vous plutôt vers une pomme, des amandes ou des noix par exemple.

De même, limitez votre consommation de sel en évitant les plats tout prêts, les viandes fumées et la charcuterie, les biscuits apéritifs et les chips ainsi que les sauces.

2. Faites de l’exercice

Il est essentiel de faire des exercices physiques pour stimuler votre système cardiaque. Cela permet notamment :

  • de brûler des graisses ;
  • de conserver une bonne pression artérielle et d’éviter l’accumulation de cholestérol.

Une petite demi-heure d’exercices par jour peut suffire (trois fois dix minutes conviennent tout autant). C’est la régularité qui est importante.

Vous pouvez simplement :

  • marcher rapidement ;
  • préférer les escaliers aux ascenseurs ;
  • descendre à une station de bus ou de métro de moins qu’à votre habitude ;
  • vous garer plus loin ;
  • faire du vélo d’appartement ;
  • faire de la natation, etc.

Faire du taï-chi-chuan fait également diminuer le taux de triglycérides, c’est prouvé scientifiquement.

3. Médicaments contre le cholestérol

Il existe des médicaments pour lutter contre les excès de cholestérol, mais ceux-ci seront prescrits par votre médecin après avoir réalisé un bilan sanguin.

Parmi eux on trouve :

  • les statines qui sont des hypolipémiants (anti-cholestérol) ;
  • les fibrates qui diminuent le taux de cholestérol LDL ;
  • la colestyramine et l’ézétimibe qui limitent l’absorption de cholestérol au niveau de l’intestin ;
  • la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9 (PCSK9, un anticorps monoclonal : évolocumab) qui s’utilise en complément d’une statine à la dose maximale tolérée et de l’ézétimibe, si les objectifs de LDL-cholestérol ne sont pas atteints après 4 à 6 semaines de traitement ;
  • l'inclisiran : un petit ARN interférent (ARNsi) qui interagit avec l'expression du gène PCSK9 ;
  • l’acide bempédoïque (inhibiteur de l’ATP citrate lyase) en alternative aux statines (en cas d’incapacité ou d’intolérance) pour réduire le LDL cholestérol et diminuer les risques d’événements cardiovasculaires majeurs (notamment chez les patients souffrant d’une maladie athéromateuse ou d’une hypercholestérolémie familiale) ;
  • l’évinacumab (anticorps monoclonal) et le vupanorsen (oligonucléotide antisens) qui ciblent tous les deux l’ANGPTL3 (Angiopoïetin like 3), impliquée dans la régulation des lipoprotéines enrichies en triglycérides.

Généralement les médecins prescrivent en complément des oméga 3 (sous forme de gélules ou dans l’alimentation).

Bon à savoir : selon une méta-analyse, la prise de statines augmenterait le risque de diabète de 44 % (source : M. Casula , F. Mozzanica, L. Scotti et al. Statin Use and Risk of New-Onset Diabetes: A Meta-Analysis of Observational Studies. NMCD, May 2017. Volume 27, Issue 5, Pages 396–40) et une autre étude montre que leur arrêt chez des patients polymédiqués de plus de 65 ans serait associé à une augmentation du risque d’évènement cardiovasculaire ou de décès comparativement aux patients maintenant leur traitement.

4. Solutions naturelles contre les excès de cholestérol

Avoir un régime alimentaire adapté et faire de l’exercice sont les principales habitudes à adopter.

En parallèle, il est possible de prendre un certain nombre de compléments alimentaires qui vont participer à limiter le taux de cholestérol sanguin.

  • Le chitosane dérivé de la chitine qui constitue la carapace des insectes et des crustacés sous forme de gélules, de capsules ou de poudre (deux prises de 2 g par jour).
  • Le fenugrec qui est une plante permettant de contrôler le taux de cholestérol sanguin sous forme de gélules (1 g six fois par jour) ou d’huile de table.
  • Le figuier de barbarie (nopal), qui réduit le taux de cholestérol en limitant son absorption intestinale, à prendre sous forme de pulpe séchée (jusqu’à 150 g par jour), de poudre, de liquide ou directement en consommant des figues de barbarie.
  • Les protéines de soja permettent de contrôler les taux de LDL (sous forme de poudre ou de liquide).
  • La bergamote exerce une action sur plusieurs enzymes impliquées dans la synthèse et le transport du choles­térol. Ce qui se traduit par une amélioration des profils lipidiques en faisant baisser le taux de triglycérides et de mauvais cholestérol avec, en contrepartie, une augmen­tation du bon cholestérol (selon certaines études, elle permettrait même de réduire la dose de statines).
  • La levure de riz rouge est très efficace pour réduire les taux de cholestérol LDL (sous forme de gélules).

Attention toutefois, tout comme les statines, la levure de riz rouge entraîne une diminution de la synthèse de coenzyme Q10 (un puissant antioxydant). Il est donc recommandé de systématiquement associer la prise de levure de riz rouge à une supplémentation en CoQ10 à raison de 60 à 300 mg par jour, sachant qu'on en trouve aussi dans les viandes, les poissons gras, les céréales complètes, les bonnes huiles, certains fruits à coque et les agrumes.

 

5. Homéopathie contre l’hyperlipidémie

On peutprendre des granules homéopathiques pour lutter contre l’hyperlipidémie.

Avec notamment, pour réduire le taux de cholestérol :

  • Hepatine en 4 CH ;
  • Cholesterinum 9 CH ;
  • Nephrine 4 CH ;
  • Pulmine 4 CH.

Pour réduire la difficulté à se passer de beurre : Allium sativum en 12 CH (3 granules matin et soir).

Pour ceux qui ont sans cesse faim, prendre Antimonium crudum en 12 CH (3 granules matin et soir).

En cas de transpiration excessive et de difficultés à supporter la chaleur avec :

  • une appétence pour le sucre : Sulfur en 12 CH (3 granules matin et soir) ;
  • une préférence pour la viande et l’alcool : Nux vomica.

Pour les personnes en surpoids friandes de gras, prendre Calcarea carbonica en 12 CH (3 granules matin et soir). En revanche si la personne a un petit appétit, préférez Graphite en 12 CH.

En cas d’obésité et de tendance à être fatigué avec des ballonnements : Kalium carbonicum.

Pour les personnes dont la variation du poids est liée à l’état psychique et émotionnel, prendre Aurum.

Pour plus de précisions, il est indispensable de consulter un homéopathe.

Ces pros peuvent vous aider